OLERON PHOTO CLUB


 
AccueilAccueilCalendrierGalerieFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fichiers RAW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jicé

avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 30/01/2009
Age : 65
Localisation : St Pierre d'Oléron

MessageSujet: Fichiers RAW   28/5/2009, 08:42

Je viens d’acquérir un logiciel qui traite le raw, car photoshop CS2 apparemment ne reconnaît pas ce format, j’ai également gonflé la mémoire de mon ordinateur ce qui va me permettre de shooter désormais en RAW.

Je me pose un certain nombre de questions à ce sujet :

Axel m’a dit que je pouvais directement travailler mes photos en raw, mais le résultat est-il meilleur si je les travaille en TIFF ? Ou la différence est-elle si minime que cela n’en vaut pas la peine vu le poids du tiff ?

Qu’elles soient travaillées en raw ou en tiff, si je les repasse ensuite en jpeg, le résultat sera-t-il tout de même meilleur que si j’avais pris mes photos directement en jpeg ?

Le logiciel de dérawtisation me propose le tiff en 8 ou 16 bits, perd-on beaucoup en qualité avec seulement 8 bits ?

Quel est le meilleur procédé ( compromis ) pour ne pas trop charger les accessoires de stockage tout en gardant une qualité meilleure que le jpeg direct ?

Merci à celui ( ceux ) qui pourront m’apporter un petit éclairage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfa

avatar

Messages : 656
Date d'inscription : 27/11/2008
Localisation : Le Château d'Oléron

MessageSujet: Re: Fichiers RAW   28/5/2009, 10:43

Beaucoup de questions : ça fait toujours ça quand on aborde le raw.

Avoir fait de la photo avant le numérique et en particulier du laboratoire (noir et blanc ou couleur) permet de mieux franchir le cap qui conduit du Jpeg au raw.
Les appareils modernes sont capables de tout ou presque et fournissent avec une régularité constante des photos de bonne qualité standard.
Mais ce qui nous intéresse, quand on prétend être photographe, c'est justement ce qui est au-dessus de la qualité standard.
Le Raw permet, au prix d'un apprentissage supplémentaire et d'un travail à l'unité de peaufiner chaque image à l'infini.
L'inconvénient du système, c'est d'avoir à acquérir parfois, un logiciel adapté à son boîtier. Comme les boîtiers changent, les logiciels sont eux aussi amenés à évoluer et c'est sans fin.

Pour autant, les principes généraux restent les mêmes.
Tout d'abord, l'avantage du Raw, c'est qu'on travaille ses fichiers sans modifier l'image de départ qui reste comme le "négatif" numérique original. Les modifications qu'on apporte sont stockées parallèlement au fichier et on peut les reprendre soit pour changer des paramètres soit pour faire mieux quand au bout d'un certain temps on a fait des progrès dans la manipulation des outils. C'est ce qui se passait avant au labo : du même négatif, on pouvait faire une bonne ou une mauvaise image selon qu'on était bon tireur ou pas. Puis un bon tireur pouvait vous proposer deux images également bonnes mais différentes dans leur interprétation.

Deuxième avantage, c'est que lorsqu'en prise de vue on a choisi des réglages d'exposition, de balance des blancs, de choix de contraste ou d'accentuation par le boîtier, on peut revenir sur ces choix à la maison, à tête reposée, en fonction des résultats. Celui qui n'a jamais oublié un réglage malencontreux venant d'une séance précédente est un oiseau rare. On peut donc ajuster l'exposition dans un intervalle raisonnable (-2 /+2), reprendre la balance des blancs dans son intégralité, réajuster un contraste ou un rendu en fonction du sujet.
Ce qu'il faut donc comprendre, c'est que le format raw n'est pas destructif puisqu'il n'agit pas directement sur le fichier. Et que c'est un format de travail, alors que les autres sont plutôt des formats d'enregistrement qu'on utilise en bout de traitement, quand l'image a sa forme définitive.
Donc, on stocke ses fichiers de prise de vue en raw, puis ses images définitives en tiff ou en jpeg, pour les tirer. (Le tiff permet de conserver les calques en cas de besoin).

Il n'est pas possible de répondre de façon absolue par oui à ta deuxième question parce que si une photo était parfaite directement en JPEG il n'y aurait pas besoin de la retravailler et par conséquent, le passage par du raw serait inutile : mais il faut penser que c'est un idéal irréalisable en continu. Donc pour toutes celles qui n'atteignent pas cette perfection: le raw.

Le choix entre 8 et 16 bits permet (grossièrement), quand on choisit le 16, de diminuer l'impact de chaque modification qu'on va ajouter par photoshop (il en reste toujours, raw ne fait pas tout) sur le fichier en cours de travail. Ce n'est qu'au final, juste avant d'enregistrer en Jpeg, que je reviens au 8 bits. (Parfois avant, quand un filtre dont j'ai besoin n'accepte pas le 16 bits.)

Pour répondre enfin à ta dernière question, puisqu'il est vrai que le stockage est toujours un problème, voici ma façon de procéder, mais je ne sais pas si c'est transposable parce que nos domaines ne sont pas les mêmes :
Pour les photos ordinaires : souvenirs et vie de famille, reportages pour d'autres : Jpeg fin.
Pour tout le reste : Paysage, Studio, Portrait, etc.. Raw

Puis dans Photoshop je transforme (en automatique) tous mes raw en Jpeg, (ce qui m'évite de charger ma carte à la prise de vue en choisissant le stockage Raw + Jpeg.)
Ces fichiers jpeg me permettent de faire ma sélection sans ouvrir les raw ou de passer par le logiciel de développement, quand j'aurai fini mon travail totalement, ils seront supprimés de l'ordinateur.
Ca me permet aussi quand je travaille avec un modèle de lui donner un cd avec l'ensemble des prises de vues, il fait son choix et conserve la trace du travail de base.

Je choisis et développe les raw, je les travaille ensuite sur photoshop, j'enregistre le résultat définitif en Jpeg au sein du même dossier.
Je fais deux sauvegardes : une sur DVD et une autre sur un disque dur annexe, puis je supprime les fichiers de mon ordinateur pour alléger son disque dur qui fait tout le travail.

(Dire qu'il y en a qui croient que je m' "amuse" en faisant de la photo...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfa-images.bookfoto.com/
Jicé

avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 30/01/2009
Age : 65
Localisation : St Pierre d'Oléron

MessageSujet: Re: Fichiers RAW   30/5/2009, 08:18

Merci Alain,
Déjà brut ou en tiff sans aucune retouche les photos paraissent nettement plus "pètantes" et piquées, est-ce une impression?

Petit complément d'information: qu'entends-tu par développement du raw ? La copie de la photo en jpeg ou en tiff ou juste le fait de les télécharger sur l'ordinateur? ou autre?

A+ et... bon amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfa

avatar

Messages : 656
Date d'inscription : 27/11/2008
Localisation : Le Château d'Oléron

MessageSujet: Re: Fichiers RAW   30/5/2009, 12:46

Ce que j'appelle "développer" un raw, par analogie au système argentique qui consistait à traiter un film par la chimie , (noir et blanc ou couleur) et lui permettait d'obtenir certaines caractéristiques de contraste, de grain, de gamme de gris, de densité, par l'application de différents paramètres liés à la température, au temps, à la dilution et au choix des révélateurs utilisés, c'est l'application, au sein d'un logiciel adapté, (Camera Raw de Photoshop, Rawshooter, Capture Nx, Aperture,...) de nouveaux paramètres qui te permettent de modifier le rendu de ton fichier tout en conservant le fichier dans son état d'origine, pour d'autres versions si tu en as la nécessité : comme au temps du laboratoire, le fait de faire un tirage plus ou moins dense, plus ou moins contrasté, plus ou moins recadré, n'avait aucune incidence sur le négatif qui restait toujours le même. Mais avantage : une fois que tu as bien travaillé ton raw et que tu as enregistré le résultat, à chaque fois que tu l'ouvres il réapparaît identique, sans avoir à tout reprendre à zéro comme on devait le faire pour un tirage argentique. Tout en conservant malgré tout la possibilité de reprendre à zéro si le coeur t'en dit.
On n'a même pas besoin de multiplier les versions en stockant des variantes multiples.

Exemple : Je travaille au mieux une image globalement.
Pour un usage particulier, j'effectue un recadrage qui isole un élément du tout. J'enregistre les paramètres globaux. Quand j'y reviens ultérieurement et que le recadrage ne m'est plus nécessaire, je décoche ce réglage et retrouve mon image intégrale avec tous ses autres paramètres conservés.
Autre exemple : j'ai envie de réaliser une image en noir et blanc à partir du fichier raw : je traite ce noir et blanc dans mon logiciel, mais j'ai toujours mon image de départ en couleur sans altération, en stock dans mon dossier initial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfa-images.bookfoto.com/
Jicé

avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 30/01/2009
Age : 65
Localisation : St Pierre d'Oléron

MessageSujet: Re: Fichiers RAW   2/6/2009, 23:21

Merci pour toutes ces précisions. Autre petite question qui concerne les options d'enregistrement lorsque l'on veut réduire en jpeg:

1 - Codage standard, progressif ou sans perte?

2 - Quel taux de compression?

3 - Les retouches doivent le plus souvent s'effectuer en 8 bits, est t-il préférable de faire les réglages de contraste et lumière avant en 16 bits ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jicé

avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 30/01/2009
Age : 65
Localisation : St Pierre d'Oléron

MessageSujet: Re: Fichiers RAW   3/6/2009, 12:48

Encore un grand merci Alain pour tout le temps que tu consacres à nous informer, je crois que je suis maintenant bien documenté pour le Raw, je n'ai plus qu'à mettre en application toutes ces infos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rapha
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 42
Localisation : Saint Georges d'Oléron

MessageSujet: Re: Fichiers RAW   3/6/2009, 12:59

Pour ma part :
Mes fichiers sortis du boîtier sont toujours en format RAW afin de ne pas avoir de dégradation ou compresssion de l'image lors du passage sur le logiciel de traitement d'image.
Mais cette contrainte nécessite une grosse carte SD car les images en format RAW sont gourmandes en espace, et également sur un disque dur.

Quant à l'utilisation du codage en 8 ou 16 BIT, je rejoins l'avis d'Alain, nous préférerons travailler en 16 BIT pour plus de précision.

_________________
Pentax K5, 50mm f1.4, 80mm f5,6, Bigma, Fish eye, 18-55, 50-200
PROJET 2015 : La photo aérienne
c'est par ici : http://www.photoblog.com/monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.photoblog.com/Monsieur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fichiers RAW   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fichiers RAW
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] CLEARTEMP v1.3.0.1 : Nettoyer vos fichiers temporaires [Gratuit]
» Canon: trois nouvelles unités de transmetteur de fichiers sans fil WFT-E2 II, WFT-E4 II et WFT-E5A
» [SOFT] RESCO EXPLORER 2010 : Explorateur de fichiers
» [AIDE] LIRE FICHIERS VOLUMINEUX
» [E-craft] Premières réalisations et Fichiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OLERON PHOTO CLUB :: TECHNIQUE PHOTOGRAPHIQUE :: DISCUSSIONS techniques sur la photo-
Sauter vers: